Nubecourt petit village bâti sur la rive gauche de la rivière l'Aire, traversé par la route départementale de Bar le Duc à Dun sur meuse. Avant la Révolution le village faisait parti du Clermontois et suivait la coutume du baillage de Clermont. Actuellement il fait partie du canton de Seuil d'Argonne.

 

Ces textes ont pour but de vous faire connaître l'histoire de Nubécourt.

Nous ne pourrons pas tout dire dans ces textes tellement ce village est gorgé d'histoires.

 

Bonne lecture !

1. Ancienneté et étymologie de Nubécourt

   On ne sait rien de précis sur l'ancienneté du village et sur l'étymologie de son nom, mais on est autorisé à penser que l'origine de Nubécourt est fort ancienne et doit remonter à l'époque Gallo-Romaine, l'existence d'une voie romaine à 500 mètres à peine à l'ouest du village et les découvertes archéologiques faites à proximité en 1867 démontrent éloquement qu'il existait en cet endroit une station, le pagus des temps anciens.

 

Au cours des siècles, le nom du village  pris les formes suivantes :

 

- Arembescourt en 1177

- Arambecourt en 1261

- Nubescourt en 1436

- Nubescuria en 1642

- Nusbecourt en 1712

- Nubecuria en 1738

 

Pour devenir finalement à la forme actuelle Nubécourt.

 

Depuis le 1er janvier 1973, Nubécourt est associé à Bulainville et Fleury sur Aire pour former une seule commune qui a conservé le nom de Nubécourt.

2. Quelques particularités

 

L'église :

 

  Sous le vocable de Saint Martin l'église fut construite en 1540 : Style gothique. Elle a été classée monument historique.

 

  On remarque principalement dans cette église :

 

- Le tombeau de Georges Frédéric du Hautoy, Seigneur de Nubécourt-Bulainville, de Magdeleine De la routte et de Anne de Saintignon, ses premières et seconde épouses. Il ne s'agit pas d'un tombeau proprement dit mais de trois statues en demi-relief encastrées dans le mur de la chapelle "des Morts".

 

-Une dalle funéraire de François du Hautoy et de Nicole de Beauveau datant du XVIèmes siècle. Ces deux monuments ont été classés monuments historique le 25 janvier 1898.

 

 

 

Le Cimetière :

 

  Comme de nombreux cimetières de la région, il est accolé a l'église cependant il a une particularité : il renferme deux enclos privés ...